LOGO BANDEAU CORED.jpg
BOUTON TABLE RONDE.tiff
BOUTON CONFERENCE DE PRESSE.tiff
BOUTON MANIFESTE DE PARIS.tiff
BOUTON DROITS DE L'HOMME.tiff
BOUTONS BMA BIENS MAL ACQUIS.tiff
BOUTON ELECTIONS.tiff
BOUTONS SITE WEB CORED_Page_1.jpg
BOUTON NOUS ECRIRE.tiff
BOUTONS SITE WEB CORED_Page_2.jpg
BOUTONS SITE WEB CORED_Page_2.jpg
BOUTONS SITE WEB CORED_Page_2.jpg
BOUTONS SITE WEB CORED_Page_2.jpg
BOUTONS SITE WEB CORED_Page_2.jpg
BOUTONS SITE WEB CORED_Page_2.jpg
BOUTONS SITE WEB CORED_Page_2.jpg
BOUTONS SITE WEB CORED_Page_2.jpg
EN GUINÉE ÉQUATORIALE, AVEC LA REPRISE EN MAIN DE LA JUSTICE PAR LE CLAN OBIANG :
OBIANG NGUEMA MBASOGO PRÉSIDENT, OBIANG NGUEMA DAVID, PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE, OBIANG TEODORO FILS,
MINISTRE DES ARMÉES, DE LA POLICE ET DE LA GENDARMERIE, LES OPPOSANTS PEUVENT ÊTRE ASSASSINÉE EN TOUTE DISCRÉTION
TRIBUNE PARLEMENT EUROPÉEN.jpg
Page-01.tiff
Page-01.tiff
OBAMA DEVANT L'UNION AFRICAINE.jpg
LE PAPE DENONCE LA CORRUPTION 2.jpeg
OBIANG SA FORTUNE ET LE PAPE.jpg
En réponse à tous ceux qui dans la lignée présidentielle du régime d’OBIANG doutent encore de la représentativité de la COALITION CORED, qui s’est structurée en se constituant juridiquement avec un conseil d’administration international avec un bureau de 11 membres, qui a choisi la FRANCE comme point de rassemblement pour mettre en place des actions juridiques, en vue d’obtenir la mise en place d’une transition réellement démocratique en Guinée équatoriale, raison pour laquelle la première action de ce nouveau bureau a pour objet de démontrer à l’ opinion internationale et aux autorités mondiales, ce qu’elle affirme sur ce site internet au sujet du régime du Président OBIANG.

C’est sur le thème “DÉFIS et OPPORTUNITÉS” qu’a eu lieu le 25 juin 2015 au siège du Parlement Européen à BRUXELLES, en présence de l’Ambassadeur de la Guinée équatoriale, S.E Carmelo Nvono-Nca, une rencontre très animée de la CORED,
(----------- sur le thème : “Y a-t’il une réelle opposition au mode de gouvernance de la Guinée équatoriale du Président OBIANG NGUEMA, avec une évaluation et une identification des forces politiques en présence. Par ailleurs, dans le cadre de la mise en place d’une future démocratie, quel pourrait être le rôle de l’Union Européenne ?

Une minute de silence fut observée par l’assistance en mémoire de BONIFACIO NGUEMA ESONO NCHAMA, récemment assassiné par le régime OBIANG et dont le nom s’ajoute à une première liste de 161 opposants assassinés en République de Guinée Equatoriale. A cette occasion, M. Salomon Abeso Ndong, président de l’Association COALITION CORED, rappela à l’assistance l’existence de la torture pratiquée par le régime et dont il porte sur lui encore de nombreuses années après les traces qui sont les preuves des  faits dénoncés à maintes reprises par les organisations internationales ainsi que les méthodes dont le Parlement européen s’est ému lors des précédentes élections (voir les précédentes résolutions).

La lecture des informations que vous trouverez sur ce site internet et qui sera enrichie par la rencontre qui vient d’avoir lieu au Parlement Européen, n’est qu’un début d’illustration par des exemples de ce qui se passe dans ce pays depuis l’arrivée au pouvoir du Président actuel, qui a organisé un simulacre de table ronde de l’opposition, pour organiser sa réélection en faisant croire à l’opinion internationale qu’il a mis en place tous les pré-requis permettant la mise en place d’élections démocratiques... alors qu’il a fait voter dans la constitution, autrement dit dans la Loi fondamentale qui régit le pays, une disposition limitant le nombre de mandats présidentiels à deux, disposition qu’il entend réutiliser en brisant ce tabou, pour permettre sa réelection, comme s’il ne s’était jamais présenté, alors qu’il est au pouvoir depuis plusieurs decennies...

La Coalition d’Opposition pour la Restauration d’un Etat démocratique en Guinée équatoriale, qui a pour sigle CORED, a regroupé les opposants en exil en France et à l’étranger pour se constituer en Association loi 1901 pour représenter les opposants en exil, empêchés de rentrer au pays par une amnistie inexistante dans les faits, des assassinats en nombre, arrestations et assignations à résidence ayant eu lieu dans ce pays pour empêcher la mise en place d’une véritable démocratie, la table ronde organisée par le Président OBIANG NGUEMA MBASOGO étant un simulacre destiné à permettre sa réélection.

Le premier objectif de l’Association de la Coalition « CORED » est d’obtenir et d’assurer en république de Guinée Équatoriale la représentativité de tous les opposants au régime Équato-guinéen qui vivent en exil, afin d’obtenir du pouvoir qui est en place depuis plusieurs décennies de véritables élections démocratiques, par la création d’une conférence nationale pour préparer une véritable transition démocratique sous le contrôle d’observateurs internationaux, ce qui suppose la révision des listes électorales, la libération de tous les prisonniers politiques et des opposants au régime qui sont en résidence surveillée, ou assignés à résidence, l’accès de tous les partis y compris d’opposition aux médias le contrôle des ressources financières consacrées aux élections pour chaque parti politique, l’accès aux médias des partis d’opposition, la liberté de la presse et tout ce qui est nécessaire à l’exercice de la démocratie dans un Etat de droit.
fernando maura et severo moto.jpg
INVITATION EUROPE.jpg
LA COALITION CORED en exil, constituée en FRANCE, en association loi de 1901, tient à réagir à la suite de la tournée électorale du Président OBIANG NGUEMA MBASOGO en Guinée équatoriale, au cours de laquelle il prépare sa réélection, en usant en tant que chef du parti au pouvoir de tous les moyens mis par l’Etat Équato Guinéen, à la disposition du Président de la République.

La Coalition d’Opposition pour la Restauration d’un Etat démocratique en Guinée équatoriale, qui a pour sigle CORED, a regroupé les opposants en exil en France et à l’étranger pour se constituer en Association loi 1901 pour représenter les opposants en exil, empêchés de rentrer au pays par une amnistie inexistante dans les faits, des assassinats en nombre, des arrestations et assignations à résidence ayant eu lieu dans ce pays pour empêcher la mise en place d’une véritable démocratie,
la table ronde organisée par le Président OBIANG NGUEMA MBASOGO étant un simulacre destiné à permettre sa réélection.

Les informations mensongères diffusées ces jours derniers sur le site du Gouvernement équato guinéen, selon lesquelles l’arrivée d’une soixantaine de nouveaux militants du parti – tous provenant d’autres partis politiques de l’opposition et certains provenant même de mouvements de l’opposition de l’étranger – ont prêté serment d’adhésion, ne correspond pas à la réalité, les membres rattachés selon le parti du président à l’opposition de l’étranger étaient en fait des membres dont l’action était financée par le clan OBIANG, qui avaient tenté d’infiltrer la CORED, lesquels ont été refoulés de l’Association CORED.

Par ailleurs, le fait pour les militants d’un parti de devoir prêter serment en dit long sur le régime démocratique et sur le parti politique au pouvoir qui est contraint d’user de tels procédés anti démocratiques pour fidéliser ses militants... avec un président cumular qui a déjà exercé pendant cinq mandats et qui souhaite encore en avoir deux autres...

A ce sujet, la Coalition CORED, qui ne s’est pas ralliée au Président, faute d’avoir été invitée à participer au simulacre de table ronde qui a eu lieu en Guinée équatoriale pour tenter de faire croire que l’ensemble des partis d’opposition participaient à un débat démocratique qui n’en avait que le nom, au moment même ou l’un des opposants historiques en exil, BONIFACIO NGUEMA ESONO NCHAMA, revenu au pays à la demande de l’épouse du président OBIANG, Mme CONSTANCIA MANGUE DE OBIANG, Première dame du pays lequel a été retrouvé assassiné deux semaines plus tard.

Le premier objectif de l’Association de la Coalition « CORED » est d’obtenir et d’assurer en république de Guinée Équatoriale la représentativité et la sécurité  de tous les opposants au régime Équato-guinéen qui vivent en exil, et ce afin d’obtenir du pouvoir qui est en place depuis plusieurs décennies, de véritables élections démocratiques: par la création d’une conférence nationale pour préparer une véritable transition démocratique sous le contrôle d’observateurs internationaux, ce qui suppose la révision des listes électorales, ainsi que la libération de tous les prisonniers politiques et des opposants au régime qui sont en résidence surveillée ou assignés à résidence et l’accès de tous les partis, y compris d’opposition, aux médias.

De plus devra être mis en place, le contrôle des ressources financières consacrées aux élections par chaque parti politique, l’accès aux médias des partis d’opposition, la liberté de la presse et tout ce qui est nécessaire à l’exercice de la démocratie dans un Etat de droit.
BONIFACIO NGUEMA ESONO NCHAMA, .jpg
On trouvera ci-après des documents vidéos qui illustrent les dérives du pouvoir OBIANG et de son clan,
que ce soit dans le domaine humanitaire, par des assassinats, la torture, l’emprisonnement à la manière des lettres de cachet, les dérives financières et la corruption qui a permis l’enrichissement de la famille OBIANG
BONIFACIO NGUEMA ESONO NCHAMA
opposant historique
au pouvoir
Equato guinéen
vient dêtre assassiné
dans son pays



DECRET DE DISSOLUTION DU POUVOIR JUDICIAIRE.tiff
REPRISE EN MAIN DE LA JUSTICE EN GE.jpg
ambassadeur menteur.jpg
ELECTIONS EN 223.jpg
ELECTIONS EN 223.jpg
ON ASSASSINE EN GE FILIBERTO.jpg
titre amnistie.jpg
La CORED dénonce la dissolution du pouvoir judiciaire par OBIANG. Alors qu'un militant historique invité par la Première Dame à rentrer au pays a été assassiné quinze jours après son arrivée. On pouvait penser que la justice ferait son travail pour connaître le nom des assassins qu'il ne doit pas être difficile de trouver lorsque l'on sait à qui le crime profite.Pour couper court à toute possibilité de justice, le Président OBIANG vient de dissoudre le pouvoir judiciaire par décret. dictatorial.
Miguel Oyono Ndong Mifumu, qui fut pendant 12 années le « Monsieur communication » du Président OBIANG n’hésite pas à faire de la communication à sa manière, en pratiquant sans mesure, le mensonge d’état pour parler du simulacre de table ronde qui n’a pas pu réunir les opposants en exil, et qui parle d'amnistie alors que l'on a fait revenir les opposants au pays pour les assassiner à l'aide d'un piège confectionné par la famille OBIANG.
FILIBERTO INVITE A ECOUTER SUR YOUTUBE.jpg
Après la dissolution totale du pouvoir judiciaire, la reprise en mains de la Justice en GUINÉE ÉQUATORIALE du clan OBIANG ... est orchestrée par la nomination au poste de procureur général de la République de David Nguema Obiang, .. un nom qui ne nous est pas inconnu.. ce qui à priori n’est pas un gage permettant de penser que le rôle de la Première Dame dans le retour au pays de BONIFACIO NGUEMA ESONO NCHAMA ne risque pas de donner lieu à une enquête...
MINUTE DE SILENCE.jpg
Minute de silence observée à PARIS, par la COALITION CORED à la suite de l’assassinat de BONIFACIO NGUEMA ESONO NCHAMA.

A QUOI SERT UNE AMNISTIE LORSQU'ON ASSASSINE LES OPPOSANTS EQUATO GUINÉENS

Première liste de 27 opposants assassinés.
PIEGE PREMIERE DAME.gif
La Télévision des Partis politiques de Guinée équatoriale en exil, organe d'information de la CORED - qui représente la Coalition d'Opposition pour la Restauration d'un Etat Démocratique en République de Guinée équatoriale, qui regroupe :
le Parti du progrès (P.P.), l'Union populaire (U.P.) et le Front Démocratique Républicain (F.D.R.), apporte ici les preuves de l’organisation machiavélique de l’assassinat de BONIFACIO NGUEMA ESONO NCHAMA
Après les “BIENS MAL ACQUIS”, les ASSASSINATS - écoutez S;E Miguel OYONO NDONG MIFUMU. Le voilà qui se flatte que dans son pays, la peine de mort n’existe pas alors qu’elle est dénoncée par les ONG comme Amnesty International et d’autres.. Oui, Monsieur l’Ambassadeur, nous avons bien entendu la manière dont vous même et votre Président et gouvernement ont contourné le problème de la peine de mort... en le remplaçant par des assassinats d’opposants - voir la liste ..
LA PEINE DE MORT EN GUINÉE ÉQUATORIALE.jpg
ASSASSINAT POLITIQUE de Bonifacio Nguema ESONO NCHAMA, opposant historique en GUINÉE ÉQUATORIALE, qui venait de rentrer au pays sur invitation de la Première Dame...
Quinze jours après son arrivée, il a été assassiné au pays d’OBIANG NGUEMA MBASOGO, la GUINÉE ÉQUATORIALE pays bien connu pour les crimes dénoncés par les ONG de défense des droits de l'homme.
écoutez son témoignage.
A QUOI SERT UNE LOI D'AMNISTIE SI ON ASSASSINE.jpg
LES MENSONGES DE L'AMBASSADEUR.jpg
Répondant à une question à ce sujet de Fréderic LEJEAL, rédacteur en chef de LA LETTRE DU CONTINENT, l'ambassadeur Miguel Oyono Ndong Mifumu, ancien ministre des affaires étrangères n'y va pas par quatre chemins pour disculper le régime OBIANG avec lequel il est pieds et poings liés, allant jusqu'au ridicule dans ses affirmations qui seront démenties et font désormais de lui un personnage peu crédible en matière d'informations.
Salomon ABESO NDONG demande au monde entier et au Président OBIANG, ou est l’indépendance du peuple de la Guinée équatoriale acquise après la chute de MACIAS et brosse tout d’abord l’existence réelle de l’opposition en exil et évoque les difficultés rencontrées par les familles des opposants qui sont restées au pays.
Connait-on vraiment l’âge du Président ? Selon certains, il serait le Président le plus âgé de la planète....
CONF SALOMON.jpg
La dictature continue au pays d'OBIANG en GUINÉE EQUATORIALE - Alors qu'un militant historique invité par la Première Dame à rentrer au pays a été assassiné quinze jours après son arrivée. On pouvait penser que la justice ferait son travail pour connaître le nom des assassins qu'il ne doit pas être difficile de trouver lorsque l'on sait à qui le crime profite.
Pour couper court à toute possibilité de justice, le Président OBIANG vient de dissoudre le pouvoir judiciaire.
LA DICTATURE CONTINUE AU PAYS D'OBIANG.tiff
CONF SEVERO.jpg
Conferencia de la oposición al régimen sanguinario de Obiang Nguema Mbasogo. París, 30 de abril de 2015 vue par AFRICA 24, chaîne de télévision dont le financement initial a été l’oeuvre du Président OBIANG NGUEMA MBASOGO, venu lui même inaugurer cette chaîne en FRANCE à son siège social à SAINT CLOUD, chaîne de TV qui a aussi sa domiciliation dans un immeuble en GUINÉE ÉQUATORIALE.
CONF PRESSE AFRICA 24.jpg
Après l’observation d’une minute de silence le Président SEVERO MOTO accuse le pouvoir Equato-Guinéen de l’assassinat de l’opposant BONIFACIO NGUEMA ESONO NCHAMA.

A noter qu’ à la suite de cet assassinat que l’on peut qualifier sans difficultés de « politique», aucun dignitaire du régime n’a cru bon de dire que l’on rechercherait les coupables...  
ARMENGOL ENGONGA ONDO - représentant le PARTI DU PROGRÈS (P.P - PARTIDO DEL PROGRESO) a dénoncé lors de la conférence de presse du 30 4 2015 présentant la déclaration commune de Paris des partis politiques en exil de la Guinée équatoriale, les propos mensongers de Miguel Oyono Ndong Mifumu, Ambassadeur de la Guinée Equatoriale en France qui doute sur l’existence d’une réelle opposition...
CONF ARMENGOL.jpg
FILIBERTO N. MANALE ANDEM dénonce le fait que Bonifacio NGUEMA ESONO NCHAMA a été assassiné par le régime d’OBIANG, de la même façon qu’il était en train de préparer l’assassinat de SEVERO MOTO FILIBERTO N. MANALE ANDEM. Il rappelle que la COALITION CORED a demandé en son temps au Président OBIANG, Chef de l’Etat de la Guinée Équatoriale, d’organiser une table ronde de tous les partis politiques.
CONF FILIBERTO.png
ANSELMO NVO NSANG (UNION POPULAR) dénonce les méfaits du pouvoir en place dans l'organisation de la table ronde qui devait réunir tous les partis d'opposition pour préparer les élections et dont on vient de découvrir que cette invitation était en fait une manière d'attirer les opposants en prétextant une amnistie et une volonté de dialogue, et dont l'assassinat a été facilité par le fait que la famille d'OBIANG l’a attiré dans un piège pour le faire revenir au pays.
CONF ANSELMO.jpg
CONF EMILIE.jpg
EMELY NCHAMA JAHR, Secrétaire de la coalition de l'opposition pour la restauration d'un Etat démocratique (CORED) en GUINÉE ÉQUATORIALE  demande aux grandes puissances de ne pas soutenir les dictateurs comme OBIANG NGUEMA MBASOGO, pour quelques gouttes de pétrole, et si l'Europe nous sort de cette misère Elle se libérera aussi de tous les problème qu’elle rencontre et qui sont liés à l'émigration.
CONF GABRIEL.jpg
CONF FULGENCIO.jpg
GABRIEL NVE MENANA dénonce la corruption en GUINÉÉ EQUATORIALE et demande l’aide de la FRANCE et de la communauté internationale.
Il rappelle qu’il y a des personnes qui continuent à recevoir le produit de la corruption à partir de la Guinee Equatoriale.
Il tient ici à dénoncer publiquement devant la communauté internationale la situation que le peuple Guinéen est en train de vivre.
FULGENCIO ENGAGA OYONO NTONGONO parle de la situation douloureuse et triste qu’est en train de traverser la GUINEE EQUATORIALE. Certains disent que le régime équato guinéen est une dictature, l’expérience que j’ai et qui sont vécues, mais aussi les informations qui me parviennent chaque jour, me font dire que ce régime n’a rien à voir avec une dictature, c’est pire qu’une dictature, je dirai même que ce serait mieux que ce soit une dictature.
PREMIERE LISTE DES VICTIMES.jpg
LISTE DES 119 MEURTRES EXÉCUTÉS OU COMMANDÉS PAR OBIANG NGUEMA MBASOGO.
1. Don Bonifacio ONDÓ EDU, presidente del Gobierno Autónomo y candidato a la Presidencia de la República en 1968.
2. Don Maximiliano MIKO EYONO , Alférez del Ejército, 35 años.
3. Don Job OBIANG MBA, Maestro de Enseñanza Primaria, 49 años
etc....                                              (à suivre...)
PREMIERE DAME OBIANG ET BONIFACIO.jpg
Pour l’anniversaire du Président, le site internet du Gouvernement nous montre des réalisations faites avec la manne pétrolière, mais à la COALITION CORED, rien ne peut nous faire oublier les assassinats perpétrés sous le règne du président OBIANG, avec l’aide des membres de sa famille à tous les niveaux de décision, qu’il s’agisse de son épouse, de son fils, qui commande l’armée, la gendarmerie, la police ou d’un autre membre qui est procureur de la république, etc...
La dictature continue au pays d'OBIANG
LA LETTRE DE LA CORED_Page_1.jpg
ENSEMBLE SALLE PARLEMENT EUROPÉEN.jpg
ENSEMBLE SALLE PARLEMENT EUROPÉEN.jpg
ENSEMBLE SALLE PARLEMENT EUROPÉEN.jpg
ENSEMBLE SALLE PARLEMENT EUROPÉEN.jpg
ENSEMBLE SALLE PARLEMENT EUROPÉEN.jpg
ENSEMBLE SALLE PARLEMENT EUROPÉEN.jpg
ENSEMBLE SALLE PARLEMENT EUROPÉEN.jpg
ENSEMBLE SALLE PARLEMENT EUROPÉEN.jpg
fernando maura et severo moto.jpg
fernando maura et severo moto.jpg
 "Les progrès démocratiques en Afrique sont en danger quand des dirigeants refusent de quitter le pouvoir à l'issue de leur mandat Personne ne devrait être président à vie", a déclaré le président américain. "La loi est la loi, et personne n'est au-dessus, pas même les présidents", Barack Obama a appelé l'UA à condamner "les coups d'État et les changements illégitimes de pouvoir" mais aussi faire en sorte que les dirigeants africains "respectent les limitations du nombre de mandats et leurs constitutions". "Quand un dirigeant essaie de changer les règles au milieu de la partie,simplement pour rester en poste, il s'expose à l'instabilité et à la discorde, comme nous l'avons vu au Burundi"... conseil à suivre pour OBIANG
Ecoutez FRANCE INTER
CLIQUER ICI POUR VOIR LE FILM
RÉALISE AU PARLEMENT EUROPÉEN
ENSEMBLE SALLE PARLEMENT EUROPÉEN.jpg
Page-01.tiff
Page-01.tiff
Page-01.tiff
Page-01.tiff
Page-01.tiff
Page-01.tiff
Page-01.tiff
Page-01.tiff
Page-01.tiff
LOGO CORED.jpg